❤️ Les coups de coeur du 18 juin 2021 ❤️

Nouvelle semaine, nouvelle question sur Cimiez : Quand Cimiez a-t-elle reçu un évêché ?

Le musée archéologique de Cimiez a rouvert ses portes

Le musée archéologique de Cimiez est un musée consacré à l'histoire de l'ancienne cité romaine de Cemenelum.


En profiter

Depuis le 19 mai, le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Fermeture de la billetterie à 17h30.

L'exposition Sosno squatte l'antique est prolongée jusqu'au 23 février 2022.


En images










En savoir plus

Dans le quartier de Cimiez, le Musée archéologique a rouvert ses portes, permettant ainsi aux passionnés d’histoire de découvrir l’ancienne ville romaine de Cemenelum et les vestiges de son ensemble thermal. Statuettes en bronze, bijoux, flacons à parfum et vases antiques : le musée retrace le mode de vie des anciennes civilisations de la Méditerranée.

Le musée, inauguré en janvier 1989, succède au premier musée de site créé en 1960 dans la villa des Arènes, actuel musée Matisse. Les collections concernent les âges des métaux, l'antiquité et se développent jusqu'au haut Moyen Age. Elles concernent la vie de Cemenelum et de la province des Alpes Maritimae, à travers les nombreux objets et documents officiels ou privés découverts lors des fouilles archéologiques de 1950 à 1969 dans le site acquis par la municipalité niçoise, mais aussi au-delà. En effet, des objets de toute la région ainsi que ceux découverts dans l'épave de la Fourmigue C au large de Golfe-juan, sont présentés

Le site de la ville antique de Cemenelum, capitale de la province des Alpes Maritimae, après la fin de la conquête des Alpes par Auguste et l'organisation du territoire ligure, présente, l'amphithéâtre, trois ensembles thermaux complets, des rues, un réseau d’égouts, une schola, une domus et des boutiques. Majoritairement du IIIe siècle, ces vestiges comportent en fait différentes époques de construction du Ier au VIIe siècle. Un mur du Ier siècle limite les thermes du nord. Cet ensemble thermal du nord présente une salle froide, frigidarium ayant conservé une élévation de plus de 10 mètres. Pourvue d'un bassin, elle est en communication avec les salles chauffées, le tepidarium (salle tiède), le sudatorium (étuve) et les deux caldaria (salles chaudes).

Artiste reconnu, peintre, photographe, sculpteur et théoricien de son propre cheminement artistique, Sacha SOSNO fait l'objet de cette grande exposition sur le site antique de l'ancienne cité de Cemenelum. Plus de 70 œuvres sont ainsi présentées in situ, exposées parmi les vestiges romains (mis à jour durant les importantes fouilles archéologiques conduites de 1950 à 1969) et dans les salles du musée.

L’exposition présente la liaison entre l’art contemporain, qui symbolise la création esthétique, et l’art antique, source d’inspiration et représentation d'une mémoire collective. Cette exposition d'envergure dévoile notamment les variations et variantes de la technique de l'oblitération, dont Sacha SOSNO a été l'initiateur et dont le principe est de « Cacher pour mieux voir » : silhouettes figurées par le vide dans des panneaux d'acier rectangulaires de couleur, vides rectangulaires ou carrés dans des sculptures classiques, têtes carrées, personnages plats, assemblages... En squattant l’intégralité du musée et du site archéologique, l’exposition s’inscrit dans cette volonté d’oblitération, de cacher pour mieux montrer. Exposer Sosno pour mieux révéler la beauté de notre patrimoine culturel antique… Cette exposition démontre aussi le lien étroit entre Sosno et l'archéologie et surtout, l'intemporalité et l'universalité de son œuvre.

Cette exposition, présentée par le Musée d'Archéologie de la Ville de Nice, est donc l'occasion exceptionnelle de redécouvrir toute l'envergure créative du célèbre artiste, sous différentes formes d'expression, dans une réjouissante confrontation par-delà les siècles.


Adresse 


Commentaires

  1. Content que ça soit rouvert, depuis le temps ! 💪

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu la visite virtuelle sur Youtube et ça donne bien envie de visiter en vrai

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire