Concert de musique de chambre au musée Chagall le lundi 17 octobre 2022 à 20h

Changer la langue

La salle de concert du musée Chagall, décorée de trois vitraux sur la « Création du monde » irradiant les bleus lumineux, propose une programmation en partenariat avec l'Opéra de Nice Côte d'Azur.

Visiter le musée Chagall à Cimiez

Changer la langue

Le musée Chagall est aussi connu comme le « musée national message biblique Marc-Chagall » car il abrite la série de dix-sept toiles illustrant le message biblique peintes en 1966 par l'artiste. 

Il est aussi un véritable musée monographique dédié à l'œuvre d'inspiration religieuse et spirituelle de Chagall, comprenant l'un des plus grands ensembles d'œuvres de l'artiste.



Informations pratiques


  • Ouvert tous les jours, sauf les mardis, 1er janvier, 1er mai et 25 décembre, du 1er mai au 31 octobre : de 10h à 18h et du 1er novembre au 30 avril : de 10h à 17h
  • Entrée gratuite pour tous le premier dimanche de chaque mois
  • La vente des billets s'arrête 30 minutes avant la fermeture du musée. L'évacuation des salles du musée débute 15 minutes avant la fermeture des portes
  • Le musée ferme exceptionnellement à 16h, au lieu de 17h, les 24 et 31 décembre, veilles de fêtes de fin d'année. La billetterie est accessible jusqu'à 15h30
  • Plein tarif : 8 €, tarif réduit : 6 €, groupes (à partir de 10 personnes) : 6.50 €
  • Gratuit tous les jours d'ouverture pour les moins de 26 ans (membres de l'Union européenne), le public handicapé (carte MDPH ou Cotorep), les enseignants (Pass éducation en cours), les bénéficiaires de certains minimas sociaux

Histoire du musée





  • 1969 : le ministre de la Culture, André Malraux, décide la construction d'un musée pour conserver le Message Biblique après sa donation à l'Etat
  • 1970 : construction du musée sur un terrain offert par la Ville de Nice
  • 1972 : Chagall donne au musée toutes les esquisses préparatoires du Message biblique ainsi que des vitraux et des sculptures
  • 1986 : le musée acquiert la suite complète des esquisses et gouaches réalisées pour l’Exodus ainsi que d'autres oeuvres (dont fait partie le triptyque Résistance, Résurrection, Libération) et se voit compléter d'un auditorium avec vitraux et mosaïque de l'artiste
  • 1973 : l'artiste est présent pour l'inauguration du "musée national Message Biblique Marc Chagall", avec André Malraux et le ministre de la Culture de l'époque, Maurice Druon
  • 1973-1985 : Marc Chagall accompagne les premières années de la vie de l’institution, est présent aux inaugurations d'expositions et lance une prestigieuse politique de concerts
  • 1985 : ajout de plus de 300 oeuvres après la mort de Chagall
  • 2000 : le musée obtient le label "Patrimoine du XXe siècle", nommé depuis label "Architecture contemporaine remarquable"
  • 2008 : le musée change donc de nom et devient "musée national Marc Chagall'
  • 2006-2007 : modernisation des parties techniques du musée pour permettre d'accueillir les près de 200 000 visiteurs par an

Le bâtiment




  • L’architecte est André Hermant (1908-1978), un ancien collaborateur d’Auguste Perret et de Le Corbusier, membre de l'UAM (Union des Artistes Modernes)
  • Il s’impose comme le défenseur d’une conception de l’architecture où la fonction détermine la forme : la finalité sociale reste également au cœur de sa démarche
  • L’idée d’une "maison", d’un lieu de spiritualité, voulue par Marc Chagall, exigeait un climat de sérénité sans que s’impose la présence d’un bâtiment
  • L’architecture d’Hermant répond par la sobriété des murs et la rigueur des formes qui permettent de souligner et de mettre en valeur l’art de Chagall
  • La grande salle, où sont accrochés les 12 tableaux illustrant la Genèse et l'Exode, est un plan articulé sur trois losanges qui s'interpénètrent, offrant ainsi 12 murs pour chacun des tableaux

Le jardin




  • Henri Fisch, créateur de ce jardin, a choisi avec l’accord de Marc Chagall, des tons froids et des fleurs blanches et bleues
  • Les arbres sont d'inspiration méditerranéenne : oliviers, cyprès, pins et chênes vert
  • Les agapanthes fleurissent ainsi tous les ans pour le 7 juillet, anniversaire de Chagall
  • Contre le bâtiment, un bassin reflète la mosaïque créée par l'artiste

Vie de Marc Chagall





  • 1887 : Marc Chagall naît à Vitebsk (Biélorussie, alors partie intégrante de l'empire russe) le 7 juillet
  • 1907-1909 : il séjourne à Saint-Petersbourg et s'inscrit dans plusieurs académies puis il travaille dans l’atelier de Léon Bakst, décorateur des Ballets Russes
  • 1911 : il vit à Paris et son art se transforme radicalement, la couleur s'éclaircit, il s'approprie les découvertes de l'avant-garde, du fauvisme au cubisme
  • 1912-1913 : exposition au Salon des Indépendants et réalise ses premiers chefs-d’œuvre (Golgotha, Hommage à Apollinaire)
  • 1914 : première exposition particulière organisée à Berlin par Herwarth Walden à la Galerie Der Sturm
  • 1915 : à Vitebsk, Chagall épouse Bella, qui donne naissance à leur fille Ida en 1916. Le peintre expose à Moscou et Saint-Pétersbourg et fréquente les intellectuels et les artistes d’avant-garde
  • 1917 : il est nommé directeur d'une école populaire des Beaux-Arts et commissaire des Beaux-Arts de Vitebsk
  • 1920 : il s'installe à Moscou où il travaille au décor du Théâtre juif, aujourd'hui reconnu comme son chef d'oeuvre de jeunesse. C'est une période intensément productive pour l'artiste (La Promenade, Au dessus de la ville, L'Apparition)
  • 1922 : il quitte la Russie pour Berlin, où il est reconnu grâce au travail de Walden. Il y produit ses premières gravures, pour Ma vie, son autobiographie poétique
  • 1923 : Chagall s'installe à Paris avec sa famille et commence à travailler pour le grand marchand d'art, Vollard, qui lui commande des illustrations en gravure pour Les Âmes mortes de Gogol puis les Fables de La Fontaine
  • 1931 : il est invité en Palestine par le maire de Tel Aviv en vue de la création d'un musée d'art juif. Au retour, il crée 40 gouaches en vue d'illustrer la Bible en gravures, toujours pour Vollard, aujourd'hui conservées au musée national Marc Chagall
  • 1937 : il obtient enfin la nationalité française grâce à l'appui de Jean Paulhan. Il fréquente alors le salon des Maritain et se lie avec des écrivains : Breton, Delteil, Soupault, Cocteau, Reverdy, Arland dont il illustre les écrits
  • 1939 : il se réfugie à Gordes, en zone libre, mais se trouve finalement obligé de quitter la France occupée en 1941
  • 1941 : à New York, Chagall retrouve de nombreux amis, écrivains et artistes, eux aussi réfugiés : Léger, Masson, Mondrian, Bernanos, Maritain, Breton. Il expose à la Galerie Pierre Matisse
  • 1942 : il participe à la création, au Mexique, du ballet Aleko (musique de Tchaïkovski), dont il produit les décors et les costumes
  • 1943 : Il crée les décors et les costumes de L’Oiseau de feu (musique de Stravinsky) et rencontre bientôt sa nouvelle compagne, Virginia Haggard
  • 1948 : Chagall rentre à Paris
  • 1950 : il achète une maison à Vence
  • 1952 : Quitté par sa compagne, Virginia Haggard, il épouse Valentina Brodsky, elle aussi d'origine russe et juive
  • 1955 : débute le projet de décoration des chapelles du Calvaire à Vence, qui devient ensuite le cycle du Message Biblique
  • 1966 : il fait don à l’Etat français du Message Biblique, exposé d'abord au Louvre, qui entraîne la création du musée à Nice
  • 1973 : inauguration du musée Chagall
  • 1985 : décès le 28 mars à Saint-Paul-de-Vence où il est enterré

Les oeuvres du musée




  • 250 oeuvres issues d'une donation en 1972 : le Message Biblique de 1966 (illustrant la Genèse, l’Exode et le Cantique des Cantiques) en y ajoutant tout le travail préparatoire ainsi que de nombreuses autres œuvres dont les gouaches de la Bible de 1931
  • Les 105 gravures de la Bible ainsi que leurs cuivres
  • Une importante collection de lithographies dont les deux suites de lithographies bibliques issues de la revue Verve
  • 5 sculptures, dont 2 importants bas-reliefs
  • Une céramique
  • Une grande diversité des pratiques artistiques menées par le peintre : peintures, dessins, estampes, sculptures, céramiques mais aussi vitrail, tapisserie et mosaïque
  • Des exemplaires des livres de Chagall illustrés au moment de leur parution ou des suites de ses illustrations (tirage séparé des illustrations, sans le texte)
  • 10 tableaux bibliques, déposés par le musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou
  • Des lithographies à sujets bibliques et profanes données par Charles Sorlier, lithographe attitré de Chagall chez Mourlot

Les oeuvres de Chagall décryptées


Lors de votre visite au musée Chagall, les explications au mur vous apportent quelques éléments d'information sur les oeuvres et les QR codes vous permettent d'écouter un bref exposé. C'est bien insuffisant pour comprendre l'univers symbolique de Chagall, et si vous faites pas la visite avec un guide expert en la matière, vous risquez de passer à côté de tous ces éléments qui donnent aux toiles de l'artiste toute leur profondeur.

Allez plus loin pendant votre visite du musée Chagall et même grâce au guide PDF que nous vous proposons sur iCimiez et décryptez les oeuvres de Chagalltéléchargez le guide "Décrypter Chagall" en prévente au prix de 10€ (au lieu de 20€) en cliquant ici.




Commentaires